couture

  • Premier cours de l'année

    Cette année, pour être certaine d'avoir le temps de coudre, j'ai choisi de m'inscrire aux cours de couture du Centre Social près de chez moi. Le tarif est au quotient familial, c'est à dire au prorata des revenus du foyer.

    Pour moi-même, je note ici mes progrès et les péripéties du cours de couture. Si je l'ose, je prendrais des photos.

    La liste de fournitures avant le cours me paraissait très étendue, car il fallait apporter :

    • patron
    • tissu
    • fil à coudre (logique, il faut qu'il soit assorti au tissu)
    • papier à patron
    • ciseaux à tissu
    • petits ciseaux
    • roulette
    • craie de tailleur
    • mètre ruban
    • épingles
    • aiguilles
    • dé à coudre

    Et il y avait encore d'autres choses, mais au final, il fallait surtout du tissu et le fil assorti, son patron si on avait déjà une idée en tête. Et des ciseaux à tissu, des petits ciseaux de couturière, des ciseaux pour les patrons (que j'avais oubliés, la honte), un mètre-ruban, une craie tailleur et des épingles. Et voilà tout.

    Arrivée un poil en retard, après une longue journée, j'étais assoiffée, aussi ne me suis-je pas trop étendue sur ce que je savais déjà faire (et passer après 7 nanas qui se disent débutantes et effrayées par la Machine A Coudre, pas si simple quand on adore les machines en tous genres). Notons qu'un homme s'est aventuré parmi nous. Et je le comprends, il mesure 2m environ, donc trouver des vêtements à sa taille doit être horriblement difficile. Autant qu'il les couse lui-même !

    J'ai évidemment du mauvais matériel, avec mes épingles à tête ronde qui fondent sous le fer à repasser (je ne repasse jamais avec les épingles, c'est pour ça que je n'ai jamais rencontré ce problème), mon mètre ruban qui est dans un enrouleur automatique au lieu d'être à plat, et mes ciseaux à tissu qui ne se démontent pas pour l'affûtage (des ciseaux Ikea, qui ont un écrou et qui se démontent, je le soutiens...mais je n'ai jamais eu à les affûter encore).

    Cependant, j'ai par la suite, insisté pour ne pas subir un n-ième cours de manipulation de machine, et aller plutôt découper ma jupe.

    Pendant que je repassais, une nénette s'est faite remonter les bretelles car elle voulait bien écouter les conseils de la prof, mais pas les suivre. Elle disait : "oui, mais j'aurais bien commencé par la ceinture de mon pantalon" quand la prof lui disait de commencer par les côtés, et que la ceinture irait en dernier. "Oui mais j'aimerais bien enlever quelques centimètres en haut" quand la prof lui répétait de commencer par les côtés.

    Seulement, j'avais oublié que pour la bande de couleur différente, j'avais acheté un peu moins du tissu principal et pas beaucoup de tissu pour la bande...sans oublier la doublure qui sera une jupe fendue et droite, rien à voir avec la jupe principale.

    Le stress m'a envahie quand après avoir fait prendre mes mesures par une collègue avenante et serviable (maigre comme un clou, qui n'osait pas trop me toucher, moi assez grasse), j'ai eu choisi ma taille entre les 4 tailles (je suis mal foutue, ne cherche pas) et que j'ai constaté que les éléments du patron ne rentraient pas sur le tissu soigneusement repassé et plié en deux. La prof a proposé d'élargir un peu la taille, rapport aux hanches, tout ça. Et m'a proposé de couper mes éléments de patron pour avoir le patron de la bande et le patron principal.

    Du coup, je continuerais la semaine prochaine...étant évident que cette semaine, je n'aurais guère le temps.

  • Le retour de la couture

    Pour me motiver (et surtout pour progresser), je me suis inscrite à un cours de couture près de chez moi. J'ai deux projets déjà en tête :

    1. une jupe d'hiver
      en velours milleraies, avec une bande en bas d'un autre motif,
      à taille élastique,
      avec des poches,
      ample pour la mettre en vélo, sans qu'on voie ma culotte,
      avec une doublure (rapport au velours choisi qui est léger)
    2. une robe avec des manches
      ce sera mon second projet et je n'ai pas encore défini la forme de la robe

    Tous les mardis soirs, j'irais donc, à partir du 4 octobre coudre un peu.

  • Que coudre à un bébé ?

    Avec un bébé à moi et quelques copines enceintes, je me suis demandée ce que je pouvais coudre à un/des bébés. Je suis prête à investir dans un patron payant du commerce, puisque je peux réaliser plusieurs fois, pour moi et mes copines l'ouvrage.

    Après avoir écumé le net, je m'aperçois que :

    • les besoins d'un bébé en vêtements sont limités
    • il faut des ouvertures à l'entrejambe pour le changement des couches

    Du coup, voici ce qui me parait le plus simple et sympa à coudre : les accessoires !

    En particulier, une gigoteuse. Mon fils salissant de l'extérieur (vomis divers) comme de l'intérieur (couches fuyantes) ses gigoteuses, on n'en a jamais assez. Et le truc pratique serait qu'elle passe à la machine séchante.

    Le second vêtement sympa est une guimpe, enfin c'est décrit ainsi chez Citronille, il s'agit d'une brassière en tissu qui ne se ferme pas. Je trouve ça sympa car j'en utilise tous les jours. Cela fait une couche de vêtement en plus vu qu'on est en hiver, et l'été cela peut suffire à habiller un bébé.

    En termes de patrons de gigoteuse, il y en a une sur le site Petit Citron mais leur site buggue et je n'ai pas pu télécharger le patron. Du coup, il me reste la possibilité Citronille : soit le patron Pomme en vente sur le site, soit le patron dans le bouquin "les Intemporels pour bébé".

    w200_h500_11010631

    En consultant attentivement le blog des Fans de Citronille, j'opte pour le patron Pomme. Rien n'est encore fait, c'est encore un projet.

    Et vous ?
    Vous coudriez quoi pour un bébé ? Pour offrir à un bébé ?

  • Un gilet garçon de café

    Pour une soirée Steampunk (à laquelle je ne suis pas allée au final), j'ai commencé à coudre un gilet sans manches. J'ai d'abord hésité entre deux modèles, celui de Burda tout simple et un patron Butterick acheté à cet effet.

    gilet-Burda.jpg

    gilet-Butterick.jpg J'ai finalement choisi le patron américain (avec le col arrondi et les boutons), en croisant les doigts pour que la taille soit bonne. Après avoir découpé le patron et l'avoir appliqué contre mon flanc (je sais que cela ne sert à rien, mais je le fais toujours), j'ai décidé de rajouter 7 cm en hauteur. Cela me permettra de caler tous mes seins dans le gilet. Il est d'ailleurs précisé sur les instructions que ce gilet est joli si ajusté au corps, il faut donc prendre soigneusement ses mesures. Malheureusement, je ne sais pas encore adapter un patron pour mes rondeurs, mais j'ai allongé là où c'était marqué "pour allonger, couper ici".

    J'ai sorti mes matériaux. J'avais acheté du velours milleraies marron, et de la doublure caramel-orange. J'ai aussi acheté des boutons. En fait, c'est la première fois que j'achète tout d'un coup : le patron, le tissu, les boutons, le ruban, l'entoilage....j'ai oublié d'acheter du fil. Et la foule était telle le samedi après-midi que j'ai dû laisser mon tissu au 1er étage, pendant que j'allais à la mercerie du second étage ; stupide, vu que je n'avais pas le tissu pour choisir le fil. Du coup, tout est cousu de fil noir. Les boutons avec des ronds viennent en fait de chez Moline, chez qui j'ai fait un super atelier Customisation, dont je vous reparle très bientôt. Les autres boutons avec des trous viennent des tissus Reine.tissu.jpg

    bouton-trous.jpgbouton-Moline.jpg Sinon, j'ai tout bien fait, et c'est plutôt long que compliqué. Je me dis que je progresse en couture, j'arrive à comprendre de mieux en mieux les instructions.

    Comme j'avais l'impression que c'était trop facile, j'ai eu droit à des handicaps : mes chattes sont venues m'aider.

    rivari-aide-couture.pngterton-aide-couture.png J'ai donc bien avancé mais pas encore terminé....il me reste à coudre le col et à retourner le tout (oui, cela se coud sur l'envers, et 2 épaisseurs de velours + les 2 épaisseurs du col, ça calme ta machine à coudre, tout de suite). Donc photos à suivre, encore...

  • Fierté immense : mon tuto housse de coussins chez des québécois

    Après quelques mois de publication, je peux voir dans mes statistiques que beaucoup d'internautes passent sur mon tutoriel pas à pas pour les housses de coussins. C'est toujours agréable de se sentir utile, et quand, en plus, vous prenez la peine de laisser un message, ça fait super plaisir.

    Il y a donc des jolis coussins au 3è à droite, et c'est un petit peu grâce à moi, je suis fière comme un pou !

    quebecappartement-quebec_1387.jpg

    Bravo à Marjorie d'avoir eu la patience de suivre mes instructions ! En plus, le tissu est très chouette !

  • Je veux une batmobile

    Waouw, c'est frais, c'est classe, c'est bien fait, j'hésite entre l'achter ou en réaliser un dans d'autres motifs. J'ai eu connaissance de cette merveille via ce blog.

    batmobile.jpg

    Pourquoi l'acheter ?

    C'est joli, c'est fait en tissu, à la main. Le jeu de mot est vraiment amusant.
    Est-ce que je ferais mieux ?
    Cela soutient les créateurs handmade, et évite de copier une idée (ouh c'est mal).

    Pourquoi j'hésite à l'acheter ?

    Cela m'ajoute un projet à réaliser sur ma liste (enfin, c'est aussi un contre....car j'ai déjà trop de projets). Je pourrais choisir les tissus et l'adapter.
    Mais surtout : les frais de ports depuis les US augmentent vraiment le prix (60 USD au lieu de 50).

    Vous aimez, vous ? Vous l'achetez (il n'y en a qu'un seul en boutique) ?

    par jenhewett sur Etsy

    via une touche de...

  • Le mois de la MAC (Machine à Coudre)

    Le site Sew, Mama, Sew ! lance le mois de la machine à coudre.

    A cette occasion, ils invitent toutes les couturières à répondre à quelques questions que voici :

    Mes réponses ne seront qu'en français car je ne maîtrise pas assez la langue anglaise pour me lancer en VO.

    1122_product.jpg

    • Depuis combien de temps l’avez vous et combien coûte-t-elle approximativement ?
      Je l'ai depuis 2 ans maintenant. C'est mon cadeau d'anniversaire pour mes 25 ans, mes parents et copains se sont cotisés pour m'offrir cette superbe machine, qui doit coûter dans les 300 euros. Au même anniversaire, j'ai eu une Wii...autant vous dire que j'ai été gâtée.
    couture_petit.jpg
    Première fois de ma vie qeu j'utilise Titine
    • Est ce que vous utilisez votre machine souvent? Votre machine est elle très sollicitée ?
      Eh bien, c'est par phases, je couds peu. J'aimerais coudre plus, mais j'ai aussi des tas d'autres projets et engagements dans des domaines qui n'ont rien à voir. Ces derniers temps, je l'ai sorti chaque mois pour 2 jours ; en mai, on a cousu des ourlets à des tissus pour en faire des nappes. En avril, j'ai fait des housses de coussin pour un pote qui s'était offert un nouveau canapé. Peu de temps avant Noël, j'ai fait des housses de coussin.
    • Qu’est ce que vous cousez avec votre machine (quilts, vêtements, sacs, etc.) ?
      En deux ans, disons que je me suis cousu 2 sacs, des housses de coussins et des nappes....c'est peu. J'ai commencé un short pour mon cher et tendre, et j'ai en projet une robe pour ma petite sœur, un pouf pour chez mon frère qui aime recevoir par terre, un sac à livres pour ma mère, une sacoche d'appareil photo pour mon père, un pyjama pour mon geek, une tunique pour moi -- en espérant qu'ils ne me liront pas. Bref, que des projets et des idées, à foison, mais bien peu de temps de réalisation.
      Le plus simple reste les sacs, car la problématique de taille est moins présente.
    • Est ce que vous aimez votre machine? Etes vous partagée ? Passionnée ? Est ce qu’elle a un petit nom ?
      Je la kiffe grave. En fait, je n'ai autorisé que deux personnes à la manipuler : un pote qui voulait terminer son costume de GN, et mon geek qui a eu le droit de la toucher une fois. Mais attention, avant d'accéder à Titine, il faut se laver les mains, et se déchausser (oui, je couds pieds nus, je sens mieux l'accélérateur ainsi).
      Bref, je suis maniaque, je l'aime, c'est ma première MAC faut dire.
    • Quelles sont les caractéristiques que vous préférez ?
      Le fait que même à fond les ballons sur la pédale, on arrive bien à guider le tissu, elle reste zen. Ah et j'adore la manette pour coudre en arrière, je maîtrise le créneau-mac comme personne. Je n'ai pas peur de la casser. J'aime tout : son coupe-fil, le petit pinceau pour nettoyer, le volant à débrayer.
      En fait, ce qui me plaît par dessus tout, c'est que je la maîtrise de A à Z, car elle est simple.
    • Est ce qu’il y a quelque chose qui vous agace ?
      Peut-être de devoir changer d'aiguille selon le tissu, ou au niveau du rangement et du transport, n'avoir qu'un capot en plastique pour ranger ma machine, et pas une poignée.
    • Est ce que vous avez une histoire amusante ou originale à raconter sur votre machine (vous l’avez trouvé sous le sapin de noël, l’avez laissé tomber par terre, vous avez cousu votre ongle à une fermeture éclair, hérité de la machine de votre grand mère, etc.) ?
      Rien d'original, sinon que durant un cours de couture, j'ai testé une Toyota (le coussin étoile), chez une copine une Singer (les bavoirs), et je préfère toujours la mienne. Robuste et simple.
      Depuis que je l'ai, ma mère s'est timidement remise à coudre un peu l'été, et ça me fait hyper plaisir. Sinon, j'ai toujours honte de ce que je fais, surtout vis-à-vis des couturières expérimentées, alors j'ai été très fière d'apprendre que la maman de Pauline (les bavoirs, toujours), a été bluffée par nos bavoirs et notre biais !
    • Est ce que vous recommanderiez votre machine à d’autres couturières ? Pourquoi ? Selon vous, quels sont les critères importants quand on envisage d’acheter une mac ?
      Selon moi, le critère le plus important est d'avoir la maîtrise de son engin. Alors, si c'est la première mac de votre vie, choisissez une marque, ou un magasin qui offre un SAV, en cas de panne. Prenez la même machine que votre copine, vous pourrez vous refiler des tuyaux !
      Ma machine est stable, robuste, et présente les fonctionnalités principales d'une bonne machine : réglages en tous genres, lampe, repères, différents pieds et aiguilles fournies. Je la recommande à toutes les couturières débutantes et/ou timides.
    • Est ce qu’il y a une machine à coudre dont vous rêvez la nuit ?
      Non, car la nuit, je dors, tout simplement. Et surtout, je n'ai pas encore un usage assez intensif pour rêver d'une machine qui ferait plus que la mienne.
      SewingMachineMonthW.jpg
      Vous aussi répondez au questionnaire sur votre MAC :)
  • Nappes d'été

    Lors de notre dernier périple à Ikéa, nous avions acheté plein de tissus pour faire des nappes. Et, miracle du beau temps, nous n'avons pas trop tardé à mettre à éxecution notre projet.

    Nous voici donc avec deux superbes nappes aux motifs et couleurs d'été :

    IMGP2266.JPG
    En fait, c'est plutôt simple, il faut surfier le bord au point zigzag, puis replier deux fois pour faire une jolie bordure, au point droit, cette fois. C'est juste un peu long, puisqu'on repasse et épingle pour bien marquer le pli, et qu'on travaille sur des grandes longueurs (2m de long pour notre table).
    IMGP2272.JPGIMGP2276.JPGIMGP2277.JPG
    IMGP2267.JPGEt voilà le travail !















    On en a profité pour faire un dessus pour notre (moche) buffet, afin de le camoufler un peu.
    IMGP2269.JPG

  • On en a bavé !

    Chez une amie enceinte de 8 mois, au Pays Basque, nous nous sommes lancées dans la confection de bavoirs pour son bébé. Nous avions un exemple de bavoir dans le catalogue, des informations de sa maman (merci Marie-Thérèse) sur le biais, et le tissu.

    Nous en avons bavé, car nous avons improvisé pas mal !

    Au départ, mon amie, Pauline, avait son idée de la forme : une lune. Elle avait acheté du tissu éponge jaune, et du coton assorti. Le but était de découper des demi-lunes d'un cercle de 17cm de diamètre dans l'éponge, et de border le tissu de biais, en laissant du biais pour faire des liens pour nouer le bavoir sur le cou du bébé.
    Le découpage des demi-cercles était l'affaire la plus simple. Nous avons pris un carton de paquet de céréales pour faire le patron, afin d'avoir le patron pour plus tard.

    Fabriquer du biais nous a pris du temps, car il nous fallait comprendre :

    • A quoi sert le biais ?
    • Comment on fait du biais depuis une cotonnade ?
    • Faut-il le découper en biais ou dans le droit-fil ?
    • Comment on le coud sur le tissu pour obtenir l'effet désiré ?

    Après beaucoup de découpe et d'épinglage, d'essai et d'erreurs, nous avons obtenu notre premier bavoir prototype. C'est peut-être facile pour vous, mais pour nous ça veut dire beaucoup.

    bavoirs.jpg
  • Achats velus

    Aujourd'hui, j'ai réussi à traîner mon geek au Marché Saint-Pierre. Le prétexte ?
    On va bientôt à une soirée, et on souhaitait y aller costumés.

    sacs-achats.jpg


    On a choisi de se déguiser en chats, la base est un tee-shirt qu'on possède déjà, et on veut ajouter un pantalon, queue incluse, des oreilles et des papattes aux mains. Le visage sera maquillé. Nous avons donc pris les couleurs en accord avec nos tee-shirts : bleu pâle et rose.
    chat_dans_sac.jpg
    Le chat aimerait voir comment on va se déguiser en chat, et d'où proviennent tous ces poils !
    achats_deballage.jpg


    Donc, j'aimerais savoir s'il est mieux de faire un pantalon complet ou plutôt un système qui s'attache sur les côtés, un peu comme les surpantalons des cow-boys. A votre avis, quel sera le plus rapide à coudre ?

    fourrure-bleue.jpgfourrure-violette.jpg